vendredi 20 octobre 2017

Sarah , à l'ombre des projecteurs entre plastique et disco.

 Sarah Fraîchi savait fort bien ce qu'elle voulait faire à présent pour occuper et embellir au mieux son existence.


 Ah !! Il ne lui fallait surtout pas vivre une vie au rabais ou se courber (même pour tout l'or et l’origine du monde) comme le faisait pourtant avec un désarment sourire , son compagnon de joies quotidiennes et d'ivresses charnelles nocturnes, le bien nommé Henry Poste .

Non, Sarah voulait à présent devenir agent artistique depuis qu'elle avait vu une prestation télévisée de la chanteuse Sheila dans une émission de Guy Lux .

En rentrant de sa tournée , Henry apprit la grande nouvelle et , en bon admirateur des artistes qui font de nos vies des moments agréables , il se réjouit sans hésiter une seconde :

-C'est merveilleux  ma chérie ! Tu vas enfin te réaliser et accomplir ton rêve !!! 

Oui, c'était une belle réalisation et , quelques jours plus tard , Sarah poussa la porte d'une importance maison de  disques et d'édition afin de leur proposer ses services .


Le directeur réceptionna Sarah avec le respect que certains hommes ont d'emblée devant certaines femmes qui ont le pouvoir de savoir ce qu'elles veulent et qui savent , mieux que personne, répondre par la négative avec un sourire qui en dit long  .

 Vêtue d'un chemisier aux motifs jaune, marrons et bleus (très à la mode en octobre  1977) , elle expliqua sa passion pour la chanson et pour les artistes en règle générale .

Expliquant avoir des goûts fort éclectiques allant de Elvis Presley à Sheila en passant par les Who et Pierre Perret .

-Oh ! Intéressant
! Fort attractif comme profil madame , lui dit le directeur de la maison d'édition phonographique .
J'ai dans nos murs , un jeune chanteur un peu zazou et vaguement punk, le genre à avoir un pied dans la variété et un autre dans le rock gentiment punk , il devrait vous plaire et , si c'est le cas , vous pourriez vous occuper de sa carrière .

-Avec plaisir, comment se nomme t-il ce jeune prodige ?

- Un nom absurde tout autant qu'amusant ...Plastic Bertrand !

-Oh !! je veux bien travailler pour lui, dites donc avec un nom comme le sien , s'il ne fond pas, il devrait largement planer au sommet des Hit-Parades .

                                     A SUIVRE ...........................................................................