mardi 7 février 2017

"Peur de l'Autre" quatrième single issue du CD "Heureux Pêcheur"

 Grande nouvelle  en ce mardi 7 février 2017 : LE MAGICIEN OX  fête ses 10 ans !!



Et oui, cela fait 10 ans que ce blog "On the Rocks" existe , 10 ans d'histoires loufoques, de chroniques sur le cinéma et la musique et ..10 ans que je vous fais découvrir mes chansons .



Il s'en est passé de belles aventures depuis le 7 février 2007 ou le MAGICIEN OX ouvrait ses portes .


Vous avez découvert les chansons "Sous le cerisier ",  "Insoumis " et "Ma muse m'amuse" . Puis en octobre 2005 , ce fut grâce au single "C'était avant" le lancement de l'album "Pauvres Terriens" .





RETOUR en 2015 , avec la parution du disque suivant : "Heureux Pêcheur" le 19 octobre pour être précis .



Un album qui vous a séduit si j'en crois vos nombreux retours . Ainsi , après une jolie série de spectacle afin de faire connaître les 11 nouvelles chansons de cet opus qui fut porté par les 3 singles "Rendez-moi mes cheveux" ,"Manifester" puis à l'automne dernier ,le titre "La Circulacon".



J'ai décidé d' extraire une quatrième (et ultime !!) chanson sous forme de single (envoyé aux radios locales ) et diffusé gracieusement afin de donner un quatrième coup de projecteur à "Heureux Pêcheur" , album qui fut réalisé entre janvier et juillet 2015 .



Quel titre choisir ? Le choix s'est porté sur "Peur de l'autre" qui a visiblement séduit les actuels possesseurs du CD "Heureux Pêcheur" ainsi que les spectateurs des salles ou je me suis déjà produit (et ce n'est pas terminé d'ailleurs) pour la promotion de cet album .


j'aime assez vous dérouter et , j'avoue que ce fut le cas avec le premier extrait "Rendez-moi mes cheveux" qui assura le lancement de ce disque (pochette photo deux lignes plus haut) . Nombreux ont cru à une chanson potache et furent bien étonnés en écoutant le second puis le troisième couplet ...voila qui est plaisant !


"Manifester"  fut également déroutante pour beaucoup qui ont vu dans cette chanson , un hymne à la revendication alors que ..(réécoutez là !! ).

Puis j'ai eu envie de mettre en évidence une chanson qui a fortement plu dès octobre 2015 : " La Circulacon" là , point de surprises, il s’agissait bien d'une chanson humoristique , un rien bravache .

Donc , voici "Peur de l'autre"  qui résonne particulièrement en cette période électorale  mais qui (à coup sur !) va en dérouter plus d'une et plus d'un :








Si vous souhaitez posséder cet album, rien de plus simple :


Vous m'envoyez un mail à l'adresse suivante : bobsinclar69@hotmail.fr

 Et je vous adresserais en pièce Jointe un bon de commande qu'il vous suffira de me retourner par courrier postal avec le chèque de règlement de cet album, soit 12 euros.




mercredi 18 janvier 2017

Les utopies d'un môme en terre hostile



Les jours qui suivirent furent très éprouvants pour Baptiste et ses enfants , tout d'abord parce que l'argent manquait cruellement et puis surtout , ils n'avaient plus de nouvelles de leur mère Méléna qui était partie il y a de nombreuses années car elle ne se sentait plus de vivre de la sorte en ne sachant pas de quoi demain serait fait .



C'est ainsi que Baptiste se retrouva avec la garde des enfants ce qui n'était pas courant dans le village de Pitypity.


Au café du coin , les discussions à ce sujet allaient bon train , chacun s'interrogeait sur la manière qu'avait Baptiste d'élever ses enfants :

-Vous vous rendez compte ,il ne leur enseigne pas le respect du patriarche ...c'est d'un laisser-aller ma bonne dame !"

C'est dans ces conditions pour le moins difficiles qu'avait grandit le jeune Lucas , du haut de ses 12 ans .


Ce garçon n'était pas du genre à se laisser marcher sur les arpions sans mot dire et d'autant plus depuis que Célestin était devenu maire de Pitypity ...

Avoir vu son père déchirer ses toiles devant lui , l'avoir vu renoncer à son art sous la pression de Célestin lui donnait chaque jour un peu plus l'envie d'agir ..mais la grande question qui s'imposait à lui était de savoir comment .


Lucas passait le plus clair de son temps à lire des récits de jeunes guérilleros ayant vaincu par la force la dictature ennemi , le nom d'Ernesto Ché Guévara résonnait pour lui comme un sauveur , certes un sauveur guerrier dont les mains ont souvent été recouvertes de sang mais qu'importe ...il fallait à tout prix se révolter contre les lois absurdes qui allaient être promulguées .




Rien qu'à l'idée de voir des enfants , des vieillards trimer pour favoriser la production des ressources naturelles au profit de Célestin et de ses tristes sbires , Lucas avait des envies de vengeances terribles .
Le hasard fera bien les choses car quelques jours plus tard , son père l'emmena à la rencontre d'un comité de résistance à l'ennemi .Dans une pièce sombre une centaine d'individus s'étaient réunis , Raoulo le chef prit la parole dans un silence digne des grands soirs et leur dit :

-Mes frères , mes amis , voilà que la colère et le désarroi nous rongent une fois de plus , ce vieux chenapan de Célestin désire ruiner nos vies par le travail pour son unique profit , je vous propose d'agir concrètement nous allons nous unir , nous armer , nous battre jusqu'au sang s'il le faut mais une chose est certaine mes amis ...justice sera faite !"



Dans la tête de Lucas , les idées tourbillonnaient et il se dit en lousdé que le grand jour allait bientôt venir ...

mardi 3 janvier 2017

La révolte des Pitypityens

Penché sur son livre ,Lucas étudiait sagement dans la cuisine de la maison ,autour de lui ses frères Victor et Pierre jouaient aux cow boys et aux indiens en courant dans tout les sens .


Lucas se demandait de quelle manière il allait pouvoir un jour faire cesser cette tyrannie qui oppressait de plus en plus les habitants de Pitypity ,le travail forcé pour les enfants et les vieillards pour produire encore plus de richesse le révoltait seulement voilà ...il n'avait que 12 ans et à cet âge là on ne peut en aucun cas envisager d'être le leader d'une révolution ! Baptiste travaillait dur pour amener un peu d'argent pour sa famille ,ses tableaux bien que magnifiques lui apportaient peu d'argent ..juste assez pour vivre mais pour les loisirs et la culture de ses enfants : Nada !




Célestin , de son coté brillait toujours faisant voir sur des affiches le représentant ou dans des spots publicitaires son sourire carnassier , il aimait à répéter qu'il était le premier homme politique à se vendre comme un produit .



-"les gens attendent des choses simples car ils le sont je me dois d'être à leur portée , j'en fais un devoir !" répétait il à longueur de journée dans ses discours . Une partie des habitants lui étaient hostiles mais hélas ils n'avaient pas la parole .Lors d'un récent conseil municipal , Baptiste prit la parole au nom d'une certaine opposition , quelques voix s'élevèrent avec lui mais...c'était hélas une minorité !!


la tension montait de jour en jour , Baptiste s'acharnait avec l'aide de quelques bonnes volontés à faire cesser ce carnage ...bientôt cette loi sur le travail forcé des enfants et des vieillards allait être appliquée et cela le mit un jour tellement en colère qu'il jeta une partie de ses toiles
-assez assez mais pour qui nous prend t il ???? j'en ai marre !! à quoi cela sert ???


Lucas arriva et trouva son père en pleurs , les mains dans les cheveux .Il lui demanda ce qu'il avait mais Baptiste ne parlait plus , il restait prostré la tête dans ses mains autour de lui dans l'atelier des toiles ébréchées étaient éparpillées ...devant ce spectacle désolant et ce renoncement ostentatoire pour son art ,Lucas se promit d'agir au plus vite ...
-il faut que cela cesse !!! se dit il .

mardi 27 décembre 2016

Le calamiteux destin de Célestin

 Dans ce petit village de Pitypity , la famille de Baptiste coulait des jours tranquilles entourées de la beauté de cette nature sauvage et fort civile , les habitants vivaient de la récolte du manioc , du café et construisaient mieux que personne des maisons en bois avec des toits de pailles .Chaque jour , pendant que Baptiste peignait pour gagner sa vie des toiles racontant le quotidien des "Pitypityens" , ses enfants Lucas , Pierre et Victor se rendaient chaque jour à l'école car ils avaient bien conscience (malgré leur jeune âge) que le savoir est une arme et que leur seule chance de survie dans un univers hostile était l'instruction . Le maire du village ,l'ambitieux et néanmoins courtois et toujours élégant Monsieur Célestin souhaitait réduire les heures de cours pour les enfants car il estimait avec force de convictions que pour produire un maximum et exporter davantage il fallait réunir toutes les bonnes volontés disponibles sous la main .Un jour , Lucas , Pierre et Victor rentrèrent en pleurs dans l'atelier de leur père

-"que vous arrive -il les enfants ?" s'exclama Baptiste à leur endroit .
"papa , le maître d'école nous a dit que dans un mois nous n'aurons plus classe que deux jours dans la semaine et le reste du temps nous devrons travailler aux champs , tu t'rends compte !!"
Célestin débordait d'énergie , il fallait le voir courir en sarouhel dans les rues du village , réunir les villageois en clamant haut et fort que le taux de rentabilité et de productivité des ressources naturelles devait être impérativement la préoccupation numéro 1 , et que pour cela tout le monde devait se retrousser les manches ...même les enfants et pourquoi pas les personnes âgées encore valides et bien portantes . Il vociférait dans son petit costume étriqué ce qui avait le don d'agacer prodigieusement Baptiste qui craignait des lendemains difficiles pour ses enfants ainsi que pour son statut d'artiste .
"cet idiot n'a aucune espèce de considération pour mes toiles ...à part celles qui peuvent rapporter beaucoup d'argent ...mais hélas trop peu pour moi "
Bizarrement les habitants aimaient cette manière qu'avait Célestin de s'exprimer , ces idées toutes simples et si compréhensibles pour des citoyens peu instruits .Pas un jour ne passait sans que l'on parle de lui , des affiches étaient placardées dans les alentours du village , ce qui dénaturait considérablement ce si joli paysage ...Lucas qui était le plus rebelle des trois enfants de Baptiste et qui avait lu la vie et l'oeuvre d'Ernesto Che Guevara ne l'entendait pas de cette oreille et souhaitait avec toute sa rage et sa fougue d'adolescent mettre un terme au calamiteux destin de Célestin ...Tatatin !!!

lundi 21 novembre 2016

La Toile de Maître



Il était là , face à son chevalet , autour de lui tout était calme , un silence quasi religieux .

 Alors il se mit à esquisser un paysage , des couleurs vives lui venaient en tête il fallait que son tableau soit au final sa plus belle toile tant ce qu'il était en train de peindre lui semblait important .



Non loin de là , dans le petit village les habitants s'affairaient ,tous se préparaient à célébrer la grande fête qui devait avoir lieu en l'honneur de Célestin le maire du village , c'était une figure ce Célestin et certains affirmaient qu'il ne se contenterait jamais de rester maire toute sa vie tant ses ambitions étaient grandes .

 Pour l'heure Baptiste travaillait avec acharnement dans son atelier , il n'était point en train de réaliser un portrait de Célestin mais une représentation du village avant sa rénovation . Baptiste mettait un point d'honneur à retranscrire les lieux dans leurs aspects les plus sauvages .Choisir cette vie d'artiste avait été difficile à vivre pour sa famille et , en particulier pour ses fils Lucas,


Pierre et Victor, ils aimaient particulièrement les toiles réalisées par leur père mais ils reconnaissaient tout de même que celles ci ne rapportaient pas beaucoup d'argent (ou si peu ) et que les malheureux étaient souvent obligés de mendier en lousdé pour pouvoir s'offrir toutes ces futilités dont parlaient sans cesse leurs amis .




Lucas qui cultivait une étrange ressemblance avec le célèbre apache Géronimo , aimait beaucoup raconter à ses deux jeunes frères des histoires qu'il avait en tête et qu'il racontait en les jouant ...ce qui faisait la joie et l'admiration de Pierre et Victor pour qui ce type de programme valait toutes les émissions télés du monde entier ! "ah ! vous êtes là !"Baptiste venait de quitter son atelier pour rejoindre ses fils dans la modeste cuisine de leur maison .Il aimait par dessus toute chose les écouter ,tendre une oreille attentive sur ce qui faisait leur quotidien , il espérait ainsi retrouver ses rêves d'enfants et continuer à croire qu'il ne faisait pas fausse route en leur donnant une tel éducation .



jeudi 8 septembre 2016

Jerry OX "La Circulacon" 3 ème extrait de l'album "Heureux Pêcheur".


Ça y est ! L'heure de la rentrée a sonné ! J'espère que vos vacances se sont bien déroulées ?

De mon coté, ce fut fort profitable et j'ai donc enchaîné avec une série de concerts afin de promouvoir le CD "Heureux Pêcheur" qui est paru le 19 octobre 2015 (il y a donc presque un an ).








Ce disque a reçu un très bon accueil et je dois avouer que je suis revigoré par ces bons retours qui me poussent à continuer et à progresser dans le but de vous proposer des chansons qui vous séduisent et vous déroutent aussi quelques fois.







Merci donc aux possesseurs de ce disque qui a été porté par les deux premiers singles : "Rendez moi mes cheveux" et "Manifester"







L'automne 2016 démarre fort avec les répétitions pour de nouveaux récitals autour de "Heureux Pécheur" et la parution d'un troisième single extrait :




 J'ai choisi la chanson "La Circulacon" car , vous êtes nombreux à l'avoir plébiscité sur le CD donc j'ai très envie de la faire connaître à celles et ceux qui n'ont  pas encore acheté  et écouté ce disque .

Vous allez donc pouvoir la découvrir gratuitement (veinards !!) et si cette dernière vous plaît :


Si vous souhaitez posséder cet album, rien de plus simple :


Vous m'envoyez un mail à l'adresse suivante : bobsinclar69@hotmail.fr

 Et je vous adresserais en pièce Jointe un bon de commande qu'il vous suffira de me retourner par courrier postal avec le chèque de règlement de cet album, soit 12 euros.


En attendant , et comme promis voici le troisième extrait officiel de "Heureux Pécheur" ...."La Circulacon" 

Bonne écoute et belle rentrée à toutes et tous !!


mardi 26 juillet 2016

Betty faisait son cirque à Worky



Pas de doute possible ! En regardant par la porte restée entre-ouverte du magasin de jouet , Lion reconnut Betty .

Une ravissante femme blonde qu'il avait connu quelques années plus tôt lorsqu'il faisait le chauffeur livreur pour  une entreprise de coton tige .

Elle était là , cigarette aux lèvres et chapeau sur la tête , vêtue d'un corsage couleur chair qui mettait en valeur ce corps pas si sage que Lion connaissait fort bien de ses mains .

Elle s'amusait devant un miroir à faire pivoter son chapeau sur sa jolie chevelure tout en écoutant le vacarme au dehors .



Lion restait là derrière la porte ne pouvant bouger en l'observant encore un peu amoureusement .


Il fallait pourtant repartir car la route était encore longue et Max s'impatientait en lui lançant des grands signes  du genre "Magne toi mec , il faut que l'on se tire d'ici , le magot nous attend quelque part"




Oui, nos deux amis devaient rejoindre la ville prochaine pour empocher ce précieux argent tant convoité .

L'enfant qui accompagnait Betty dans le magasin de jouet sortit en trombe et Betty se retrouva en face de Lion .

Ils se regardèrent longtemps puis s’embrassèrent  dans une réjouissante étreinte .

Lorsqu'il détourna le visage après avoir revu Betty , Lion s’aperçut que Max n'était plus là , qu'il venait de partir pour toujours à la recherche de ses rêves chimériques.

Il fut  sur le moment un peu déçu puis Betty lui lança :

-Tu ne crois pas que l'on a beaucoup de choses à se dire à présent ?"

En effet, poursuivre son chemin de vie à ses cotés valait beaucoup plus que toute cette ferraille et Max lui donnerait forcément signe de vie , un jour . Qui sait ?



                                                                FIN